Homélie de la Messe d’Ouverture du Chapitre Général 2014

11.09.2014 10:40

L’Evangile de la messe de ce jour nous met devant la magnanimité de Dieu et nous montre combien ses pensées sont élevées au-dessus de nos pensées, ses chemins au-dessus de nos chemins. C’est là un message qui pourrait nous décourager et nous inciter à douter de nous-mêmes et de Dieu, si nous fixons trop le regard sur nos propres limites. Nous qui trouvons cela si difficile, parfois, d’être attentionnés, patients, ou de pardonner à nos frères ou nos sœurs, nous voici appelés à aimer, à faire le bien, bénir, prier, prêter, être compatissant, et cela, non pas simplement pour un frère ou une sœur mais pour un ennemi, pour ceux qui nous haïssent, nous maudissent, nous maltraitent et même nous volent. En tout cela, bien sûr, nous sommes introduits, un peu rudement sans doute, dans une nouvelle manière d’être, une autre façon de regarder le monde, une autre manière de vivre. Le voile est retiré, un petit peu, juste assez pour nous donner un aperçu sur Dieu, pour nous révéler quelque chose du mystère de l’être de Dieu.

Jésus a auparavant, dans la scène d’ouverture de son discours, proclamé ses disciples bienheureux, parce qu’ils appartiennent aux pauvres, aux affamés, à ceux qui pleurent, et à ceux qui sont persécutés à cause de son nom. Dieu, selon ce qu’Israël avait appris, a une préférence pour le petit et le pauvre, et c’était bien ainsi qu’Israël se voyait, mais le message n’avait encore jamais réellement atteint ses dirigeants ; c’est pourquoi jamais encore le peuple de Dieu dans sa totalité n’avait joui de la justice et de la paix. Maintenant, dans ces temps qui sont les derniers, Dieu a envoyé son Fils, qui en tant que Fils partage l’Esprit de Dieu, apportant la bonne nouvelle aux pauvres, aux prisonniers la libération, aux aveugles la vue, aux opprimés la liberté, et à tous la grâce du Seigneur. Les riches de ce monde, les bien-nourris, ceux dont la vie est une partie de plaisir continuelle, et ceux que le monde applaudit, vivent dans un mirage –ils ont perdu le champ, et le champ où le trésor se trouve. Parce que la vérité est que nous sommes tous pauvres aux yeux de Dieu –et le signe le plus clair de cela est notre mortalité –nus, nous sommes arrivés dans ce monde, et nus nous en repartirons.

A présent, nous, les pauvres qui avons écouté ses paroles, Jésus nous invite à suivre ce scenario divin. Mais non seulement Jésus nous enseigne, mais il nous donne aussi un exemple de la manière d’être de Dieu dans une forme humaine, ce que c’est qu’être véritablement humains, comme Dieu veut que nous le soyons – être à la ressemblance de Dieu. Nous voyons cette béatitude en acte au moment de la mort, avec ses mots : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ». L’Esprit est le grand don de sa résurrection communiqué aux disciples, qui forment la communauté qui est l’Eglise. C’est le grand don qui fait « chrétienne » la communauté chrétienne, au sens que Luc nous montre dans le Livre des Actes et que Paul atteste avec tant d’éloquence dans ses lettres.

Pauvres, et tous tels que nous sommes, nous avons été baptisés dans son Esprit et nous sommes appelés à être ses témoins dans le monde, non pas pour montrer combien nous sommes bons, mais combien Dieu est grand, et comment sa grâce peut transformer notre faiblesse humaine et nous aider à réaliser bien plus que nous ne pourrions demander ou imaginer. Rassemblés pour ce Chapitre Général nous nous souvenons au cours de cette Messe du Saint Esprit du grand don que Dieu nous a fait, l’Esprit de son Fils qui nous fait nous écrier Abba, Père. Nous prions pour que Dieu veuille réveiller son don en nous, qu’il guide nos pensées et nos délibérations, nos échanges et nos relations, afin qu’ensemble, nous puissions nous approcher de la vérité et marcher avec plus de liberté et de confiance sur le chemin de vie que Dieu désire pour nous et pour l’Ordre, pour que nous soyons témoins de la bonté et de la miséricorde en notre monde.

Dom Eamon

Assise, 11 septembre 2014

Précédent

Contact

DOMUS PACIS
Piazza Porziuncola 2, 06081 Santa Maria degli Angeli Assisi (PG), Italia.

+390758051600

TELF/FAX +3907580513229

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode